C’est une habitude qui se double à chaque fois d’une petite frustration : le JEF d’août comporte chaque été quatre pleine pages listant les coordonnées de nos diverses associations. Ce cahier central détachable est un outil précieux pour chacun au fil de l’année. Il nous oblige cependant à décaler certains de nos articles, à réduire la taille de quelques autres voire à contraindre certaines de nos habituelles rubriques à passer un tour. Mais « à quelque chose, malheur est bon », dit une vieille expression. L’occasion est belle en effet d’aller à l’essentiel ou de faire mine de s’en éloigner pour mieux y revenir, ce que nous avons fait avec notre nouvelle rubrique « horoscope », en apparence joyeusement futile, mais qui permet au final de se pencher sur le parcours étonnant et inspirant de son auteur Eric Winkelmann. Ce septuagénaire, du genre anticonformiste par nature, s’est vacciné contre le Covid alors qu’on le supposait à tort réfractaire à la chose. En le rencontrant, on réalise, qu’à notre époque manichéenne, tant de choses creusent des fossés entre les gens ! Trop souvent, les pro-ci et les anti-ça se jugent ou s’invectivent. Beaucoup semblent devenus incapables d’une véritable écoute, d’une compréhension de l’autre, de son histoire personnelle, de ses blessures, de sa sensibilité propre dont sa vision du monde dépend inévitablement. Il est urgent de réapprendre à ne pas être d’accord ! Car le vrai danger derrière tout cela, ce n’est probablement pas tant le virus ou les potentiels effets secondaires de tel ou tel vaccin mais surtout les divisions qu’ils génèrent entre nous, à une époque troublée où l’union, qui fait la force, serait plus que bienvenue !

Laurent Grabet