Chaque JEF est une nouvelle petite aventure. Tout commence par le briefing-brainstorming (encore un angliscisme…) avec le comité Journal, environ deux mois avant la publication. Autour d’un bon plat du jour, relevé d’un bon verre, lorsque la situation sanitaire le permet, les idées et les envies fusent. Certaines graines germent dès le numéro suivant. D’autres attendent plus longtemps. Quelques-unes tombent aux oubliettes. Mais l’envie de concocter un journal intéressant, parlant à nos 5’500 membres et des valeurs qui les animent, est toujours là au milieu de cette agréable émulation. Le menu du journal se veut diversifié, informatif et divertissant sur le fond et attractif et dynamique sur la forme. Pour cela, nous apprécions d’accueillir des plumes extérieures avisées à l’instar de celle, très inspirée, de Ruth Rinsoz, qui signe l’édito de ce numéro. Alterner articles longs et moins longs, en lien directement à l’entraide ou non est aussi une volonté forte nous permettant de tendre vers un menu équilibré. Quel plaisir aussi d’accueillir depuis quelques mois en dernière page le cartoon à la fois piquant et bon enfant de notre graphiste Fabrice Prati, lequel ne ménage pas ses efforts pour que chaque JEF soit le plus beau et le plus lisible possible. Dans ce troisième numéro de l’année, nous avons choisi de mettre à l’honneur une femme en la personne de la généreuse comédienne genevoise Claude-Inga Barbey. Nous ferons notre possible pour que plus de grands-interviewés lui succèdent à l’avenir plus dans un souci d’équilibre ying-yang de notre publication que dans celui de surfer sur l’air du temps. C’est aussi un plaisir d’inaugurer avec cette édition « Le plus du JEF », soit un avantage réservé à nos abonnés que leur confère la possession du journal. Il s’agit ici d’une réduction de 10% sur une initiation canyoning en famille. Notre objectif serait de proposer ce genre de bons plans exclusifs régulièrement voire à chaque numéro. Une nouvelle rubrique périodique et divertissante qui, nous le croyons, sera très lue, est à l’étude pour notre numéro 4… Bref, vous le voyez : si le temps pour les concrétiser fait parfois défaut, les idées, elles, ne manquent pas. En espérant que nos efforts soient appréciés malgré les inévitables petits couacs, nous vous souhaitons une excellente lecture et vous remercions de vos retours, souvent enthousiastes, et de votre fidélité !