Le JEF évolue. Des rubriques apparaissent. D’autres s’effacent. Notre journal se veut informatif, fédérateur, positivant mais aussi amusant et divertissant. On y croise immanquablement une célébrité romande connue pour son altruisme mais aussi des anonymes qui font la force de nos associations à l’image de ces tricoteuses rencontrées à Pully. Toutes les deux semaines, elles se retrouvent pour confectionner avec amour dans la bonne humeur de magnifiques couvertures multicolores qui seront offertes ensuite aux résidants de quatre EMS de la région.

Ce travail de fourmis n’a l’air de rien ? En réalité, il est de ces petits riens, dont on ne parle jamais, mais qui apportent finalement beaucoup : de l’amitié et de la chaleur humaine à celles qui les réalisent et de la joie à ceux qui en bénéficient.

Notre reportage sur place en témoigne. Il célèbre cette même envie de donner en collaborant en équipe qui anime aussi la musicienne et humoriste Sandrine Viglino. Comme notre grande interviewée de ce numéro à paraître mi-décembre, nous voulons voir, non pas le verre à moitié vide ou le verre à moitié plein, mais le verre tel qu’il est, avec l’ambition cependant de le remplir ensemble. La chose n’est pas aisée, surtout en ces jours étranges où la division prospère, pourtant nous devons nous cramponner à cet objectif avec espérance.

La lumière de Noël arrive sur nous et avec elle peut-être poindront des jours meilleurs où nous pourrons continuer à tricoter ensemble les mailles d’une entraide toujours plus édifiante. En attendant, toute l’équipe du JEF vous souhaite de belles fêtes de fin d’année et une bonne lecture à tous !

Laurent Grabet